« Pour les lectures de pure curiosité, qui ne vont à rien qu’à contenter l’esprit, je les retrancherais dès qu’elles iraient insensiblement jusqu’à vous passionner. […] Je n’admettrais tout au plus ces amusements, auxquels on fait trop d’honneur en leur donnant le nom d’étude, que comme on joue après dîner une ou deux parties aux échecs. »

Fénelon, Lettre au vidame d’Amiens (1707).

.

La section Points chauds a été augmentée le 9 novembre 2022

Être l’athée radical …

.