« Les fascistes se trompent, et ils se trompent gravement, aussi les combattons-nous sans réserve. On dira qu’il s’agit là d’un combat facile à concevoir, aisément justifiable : en principe, tout le monde est d’accord, les neuf dixièmes de nos concitoyens sont antifascistes. Si toutefois l’on y regarde de près, on ne tarde pas à découvrir que l’antifascisme est une redoutable abstraction. Au même titre, par exemple, que l’antiracisme ou l’anticolonialisme.» (Francis Jeanson, Notre guerre, 1960)

Voir, sur ce site, l’article Francis Jeanson

.

La section Points chauds a été augmentée le 9 juillet 2021

Parmi les textes récents :



Index alphabétique