« Aussi longtemps que le mystère existe, la santé mentale est préservée : c’est en supprimant le mystère qu’on engendre un état morbide. L’homme ordinaire a toujours été sain d’esprit parce qu’il a toujours été un mystique. Il ne refuse pas la pénombre. Il a toujours un pied sur terre et l’autre dans le royaume des fées. Il se donne toujours la liberté de douter de ses dieux, mais aussi celle de croire en eux. Il accorde toujours plus d’importance à la vérité qu’à la cohérence. S’il voit deux vérités qui semblent se contredire, il les accepte toutes les deux avec leurs contradictions. Sa vision spirituelle est stéréoscopique, comme sa vision physiologique : il voit d’autant mieux qu’il perçoit deux images distinctes en même temps. » (Gilbert Keith Chesterton, Orthodoxie)

 

La section Points chauds a été augmentée le 23 mars 2017

 

 

 

Parmi les textes récents :



Index alphabétique